Socialisation

La vérité sur la socialisation de votre chiot – Partie 1

La socialisation ne signifie pas apprendre à votre chien comment se comporter lors de cocktails. La socialisation des chiots c’est faire que votre chiot acquière autant d’expérience que possible sur le monde extérieur pendant ses premières semaines.

Les chiots bien socialisés sont des chiens beaucoup plus heureux et aiment rencontrer de nouvelles personnes et d’autres chiens. S’ils ne sont pas correctement socialisés à un jeune âge, certains chiots peuvent se transformer en chiens agressifs qui peuvent mordre ou attaquer par peur. Cela provoque le stress et la peur chez le propriétaire, qui réagit en punissant ou en criant sur le chien, ce qui provoque plus de peur et de stress chez le chien.

Le processus de socialisation présente au chiot quelque chose de nouveau pour éveiller ses sens, et montre au chiot comment gérer de nouvelles choses dans son environnement. A environ 3 semaines, lorsque les oreilles commencent à s’ouvrir, un chiot devient plus conscient de son environnement.

La plupart des gens ne ramènent pas un nouveau chiot à la maison à cet âge, c’est donc à l’éleveur ou au refuge de démarrer le processus de socialisation, qui inclut la manipulation et l’exposition à de nouvelles choses dans son environnement immédiat.

Une courte occasion

La plupart des experts s’accordent à dire que la période de socialisation est extrêmement courte – d’environ 3 à 16 semaines. Après cela, les opinions d’un chiot sur le monde sont formées et il est plus difficile de présenter au chien de nouvelles choses sans qu’il soit naturellement inquiet.

La socialisation est importante car elle donne au chien un regard sur le monde qu’il garde toute une vie. Si vous lui donnez un point de vue étroit, vous aurez un chien méfiant qui a du mal à se rapprocher de nouvelles personnes, n’aime pas les autres chiens ou ne veut pas jouer avec eux, et est socialement inepte. La plupart des écoles de chiots s’assurent que les chiens qui ont ce qu’on appelle un «déficit de socialisation viennent pour de l’aide à la socialisation. Les gens sont occupés et pensent « qu’ils vont le faire plus tard», mais il n’y a jamais de plus tard.

Prendre le temps de socialiser un chiot est payant pour la vie du chien. Les chiens moins socialisés peuvent apparaître maltraités parce qu’ils ont peur et ne savent pas comment se débrouiller dans le monde. Malheureusement, c’est ainsi que beaucoup de chiens adultes et adolescents finissent dans des refuges. Les chiots qui ne sont pas socialisés ou mal socialisés sont plus susceptibles d’être craintifs, timides, anxieux, mal élevés ou autoritaires.

Une mauvaise socialisation à un jeune âge entraîne une spirale descendante dans le lien entre le propriétaire et le chien. Les chiots qui sont mal socialisés quand ils sont jeunes ont un certain nombre de comportements indésirables – sauter, aboyer, se battre- qui font que leurs propriétaires sont gênés de les emmener ou les laisser rencontrer des gens. Les comportements s’intensifient, et, finalement, les propriétaires peuvent ne même ne plus vouloir le chien.