Adoption

Sauver les chiens: comment fonctionne le processus d’adoption?

Pour tous les amoureux des chiens : Cela va sans dire qu’un nouveau chien dans une famille doit venir d’un chenil ou d’un centre de recueil de chiens de race.
Tandis que le chenil recueille toutes races de chiens ayant été abandonnés, le centre de recueil n’accueille que certaines races spécifiques.
Les deux s’engagent à préparer au mieux les chiens pour l’adoption (entraînement, soins, santé…)

En même temps que le chenil et le centre de recueil de chiens de race préparent leurs chiots ou chiens à l’adoption, ils cherchent aussi des personnes susceptibles de les adopter.
Les deux types d’organisations mettent des publicités sur internet et dans les journaux locaux qui décrivent les animaux disponibles.
Les personnes susceptibles d’adopter se manifestent par mail, téléphone ou se déplacent personnellement.

Néanmoins, toutes les personnes désireuses d’adopter n’en sont capables.
Beaucoup d’installations ont de très strictes lignes conductrices et restrictions vis à vis de qui aura leurs chiens.
Par exemple, les critères suivants sont nécessaires pour les personnes désireuses d’adopter un chien d’un haut pédigrée ou de grande race :

  • Un parent qui demeure à la maison (ou qui travaille depuis son chez lui) se doit d’être présent. Cette nécessité est due au fait que les chiens ne peuvent pas rester plusieurs heures enfermés.
  • Il devrait aussi y a avoir un autre chien dans la famille duquel le chien adopté pourrait apprendre. Cela aide grandement à la socialisation du nouveau chien.
  • Une barrière est obligatoire s’il y a des enfants âgés de moins de 6 ans dans la maison.
  • Et finalement, un engagement de la part de la personne adoptant de faire perdurer la socialisation et une volonté d’emmener le chien à un centre professionnel d’entraînement.

Au même titre que les chenils et centre de recueil de chiens de race se montrent méticuleux quant à qui adoptera leurs chiens, les potentiels acheteurs doivent aussi se montrer méticuleux en considérant la personne à laquelle ils adoptent le chien. Par exemple, pour un chenil, il devrait y avoir une co-habitation: le chien doit habiter avec d’autres chiens pour qu’il se familiarise plus facilement avec des chiens étrangers.

De plus, les locaux se doivent d’être propres, et il doit y avoir des jouets et une couchette appropriés pour le chien.
Il faut organiser un planning pour décider quand le chien doit être sorti de son chenil afin qu’il interagisse avec des personnes et soit entouré de différentes vues et différents sons.

Les visiteurs d’un chenil sont accueillis par un membre du personnel ou un volontaire courtois et bien informé.
Le chenil et le centre de recueil de chiens de race se doivent d’être en mesure d’apporter des informations sur pourquoi les chiens leur ont été donnés, la confirmation que le chien est à jour avec ses vaccins et d’autres informations complémentaires telles que des conseils de l’ancien propriétaire ou le niveau d’entraînement du chien.

Une fois que le chenil ou le centre d’accueil de chiens de race a donné son accord, le potentiel acheteur se doit de considérer attentivement la chose avant de prendre une décision finale.
Un chien qui montre des signes de maladie ou de mauvais traitement – comme par exemple une quantité excessive de puces – est à éviter.
Le chien ne doit pas avoir de diarrhée sur ses membres antérieurs ou postérieurs, pas de sécrétions, et nous voulons tous un chien qui nous mont de l’intérêt et est actif.